Catégorie : Bureau d’études

11 Juil 2017
Agrément CII

Le Crédit Impôt Innovation, une incitation au design…

Le crédit d’impôt innovation (ou CII) est une mesure fiscale réservée aux PME innovantes. Il existe depuis 2003 mais reste encore méconnu de certaines entreprises. Et pourtant, il permet d’obtenir un crédit d’impôt jusqu’à 80 000 euros par an.

Le crédit d’impôt est soustrait du montant de l’impôt que doit payer l’entreprise. A la différence de la réduction d’impôt, le crédit d’impôt peut être remboursé à l’entreprise dans la mesure où son montant dépasse celui de l’impôt.
De quoi se laisser tenter en faisant appel à un prestataire agréé, comme IDEACT !

Pour qui ?

Que votre PME soit industrielle, commerciale, artisanale ou encore agricole, vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt de 20 % des dépenses nécessaires à la conception et/ou à la réalisation de prototypes ou d’installations pilotes d’un produit nouveau.

Définition PME

Pour quelles dépenses ?

Vous pouvez déclarer du CII à partir du moment où votre innovation présente des performances supérieures aux produits existants et qu’elle n’est pas encore présente sur le marché. On entend par performances supérieures, des performances au niveau technique, au niveau fonctionnel, au niveau ergonomique ou encore en écoconception.
Attention, ne sont concernées par le CII que les dépenses dédiées à la conception et/ou à la réalisation de prototypes ou d’installations pilotes.

Quelles dépenses déclarer au CII ?

Vous pouvez donc déclarer les dépenses suivantes :
– les dotations aux amortissements des immobilisations affectées directement à la réalisation d’opérations de conception de prototypes ou installations pilotes de nouveaux produits,
– les dépenses de personnel directement et exclusivement affecté à la réalisation de ces opérations,
– les autres dépenses de fonctionnement exposées pour ces opérations,
– les frais de prise et de maintenance de brevets, de dépôt de dessins et modèles relatifs à ces opérations,
– les frais de défense de brevets, dessins et modèles relatifs à ces opérations,
– les dépenses confiées à des entreprises comme IDEACT, agréées CII, pour la réalisation de ces opérations.

Ces dépenses sont plafonnées à 400 000 € par an et par entreprise, mais ne limite aucunement le nombre de prototypes / installations pilotes réalisés. Si vous avez obtenu des subventions de l’état pour la réalisation de ces opérations, elles sont à déduire de ces dépenses.

Comment profiter du CII ?

Tout d’abord, faire appel à un prestataire agréé CII.
Ensuite, le montant du CII est à déclarer après chaque clôture d’exercice fiscal. Vous pouvez donc le déclarer chaque année si vous y êtes éligible.
Si vous n’êtes pas certain de pouvoir bénéficier de cette mesure, et afin d’éviter tout contrôle fiscal, vous pouvez demander un rescrit, c’est à dire une demande d’avis préalable auprès de l’administration.

Sachez enfin que vous pouvez bénéficier du CII même si vous faites une demande de CIR. Les 2 dispositifs – ne concernant pas la même nature d’activité – se complètent à partir du moment où vous répondez aux conditions d’éligibilité.

Si vous souhaitez plus d’informations, nous vous invitons à visiter la page dédiée de la DGE.

C’est donc l’occasion de faire appel à une agence de design comme IDEACT pour la réalisation de votre projet 🙂

Montant du CII

30 Juin 2017
Récompense Christophe Szabo EDELEN

Edelen présente ZaBox et remporte le Trophée Courage

Lundi 19 juin s’est tenu la soirée de remise des Trophées des Entrepreneurs Positifs du Pays d’Aubagne et de l’Etoile, en présence des élus locaux et des acteurs économiques de la région.
Cet évènement, créé par la CPME13 en 2015, réunit chaque année plus de 200 chefs d’entreprises. Les Trophées sont décernés afin de valoriser les chefs d’entreprises et apportent ainsi une dynamique positive dans les Bouches du Rhône.

Parmi les 7 trophées distribués, le Trophée Courage revient à la société Edelen pour son projet ZaBox. Ce trophée récompense un entrepreneur ou une entrepreneuse qui s’attaque à un projet tel qu’il est obligé de sortir de sa zone de confort en prenant des risques.

Edelen est un fabricant de boites aux lettres normalisées depuis 1995. Il conçoit et fabrique toutes ses boites à lettres à Aubagne. Il propose des boites collectives ou individuelles, intérieures ou extérieures, avec une gamme très complète pouvant s’adapter à tous.
Son dirigeant, Christophe Szabo, est un entrepreneur passionné, très impliqué et très dynamique. Il est également très réaliste : avec internet, le volume du courrier ne cesse de diminuer alors que le volume des colis, lui, ne cesse d’augmenter. Le commerce électronique engendre inexorablement une augmentation de 10 à 12% chaque année du nombre de colis expédiés, avec l’année dernière 400 millions en France et 4 milliards en Europe.

En 2016, un nouveau projet en tête, Christophe Szabo prend contact avec IDEACT pour le concrétiser.

Son innovation porte sur une boite à colis simple d’utilisation et sécurisée, privatisée ou mutualisée, à installer dans les halls d’immeuble afin de permettre la livraison des colis directement chez vous. Les dimensions intérieures de la boîte ZaBox sont suffisamment grandes pour accueillir n’importe quel colis expédié chaque année, hormis les 4% de colis hors gabarit. Finie donc l’obligation de vous déplacer dans votre bureau de poste et l’attente devant le guichet.

Image 3D photo réaliste
Image de synthèse de la boite à colis incrustée dans une photo

Des produits de ce type existent déjà sur le marché mais ils sont très compliqués et très chers. Ils nécessitent par exemple un branchement électrique. La boite à colis d’Edelen n’en a pas besoin. Le système de sécurisation a été conçu de manière complètement différente.

Graphisme mode d'emploi ZaBox
Réalisation des illustrations

Un projet d’une telle envergure nécessite énormément d’implication et faire appel à une agence de design ne se résume pas à un simple achat de prestation, c’est une véritable collaboration à toutes les étapes, pour chaque élément de valeur ajoutée. L’ergonomie, l’esthétique, la définition technique industrielle pour avoir un produit fiable, industriellement réalisable et au bon prix de revient, ainsi que les supports pour la communication et le marketing.
•    Séance de créativité de groupe pour la mise au jour d’une cinématique d’ouverture, suivie d’une maquette fonctionnelle de tests et validation,
•    Création design produit : propositions design avec mise en forme par image de synthèse 3D,
•    Réalisation d’illustrations en rendu photo réaliste de mises en situation pour la communication du concept et la recherche de partenaires,
•    Conception technique mécanique jusqu’à la réalisation d’un prototype, prototype présenté d’ailleurs lors de la cérémonie des Trophées des Entrepreneurs Positifs,
•    Création design graphique d’une plaquette de présentation et logo du produit pour la commercialisation de la boite ZaBox.

Design Zabox Mise en couleur
Design ZaBox et propositions couleurs

Donc, oui un Trophée Courage est amplement mérité !
Car effectivement, tout en continuant son activité de production et de vente de boites aux lettres à travers la France, Christophe Szabo s’est investi totalement dans un nouveau projet de boite à colis innovante, en menant en parallèle ses rencontres avec les prestataires pour la réalisation de son projet (application mobile, conception et fabrication), la recherche de partenariats pour sa distribution et la politique marketing pour sa commercialisation.

17 Fév 2017

Le NystaLab de Synapsys est en vente !

Dans la série des projets sur lesquels nous avons travaillés et qui sont aujourd’hui commercialisés, nous tenons à vous présenter NystaLab.

NystaLab est un système de vidéonystagmoscopie sans fil Wi-Fi destiné aux médecins ORL vestibulaires et rééducateurs vestibulaires. Il a été créé par Synapsys, société marseillaise spécialisée dans le développement de système de diagnostic de l’équilibre.

Pour ceux qui ne connaissent pas, la vidéonystagmoscopie est un outil permettant la mesure de la symétrie ou de l’asymétrie vestibulaire, utilisé, entre autres, dans le traitement des vertiges et/ou pour détecter des troubles de l’oreille interne. L’examen se pratique à l’aide d’un masque étanche à la lumière, équipé d’une caméra infrarouge capable de détecter les mouvements oculaires provoqués par différents tests.

Une innovation technologique

Dans ce projet, l’innovation n’est pas médicale – des systèmes existent déjà – mais technologique ! Nous avions déjà travaillé sur le VNS en 2002. Ce masque avait été reconnu pour sa légèreté et son confort mais il conservait un point faible imposé par les contraintes techniques pour transmettre une image de bonne résolution en temps réel : le câble.

L’objectif du projet est alors de rendre le masque plus pratique et mobile en supprimant le câble reliant le masque au PC, autrement dit de faire un masque sans fil Wi-Fi conservant toutes ses propriétés.

L’enjeu est de taille pour Synapsys car le nouveau masque doit être adopté par les médecins et leurs patients.
Qui dit sans fil Wi-Fi dit autonomie, et donc batterie + chargeur, mais avec un minimum de poids et d’encombrement.

Le projet a démarré fin septembre 2014 et le développement technique de la coque incluant caméra et batterie a été bouclé en 1 trimestre. Avec ces éléments, le montage des prototypes pouvait avoir lieu pour tests de qualification.

Au niveau design et technique, la particularité de ce projet a été de placer l’ergonomie au centre de nos préoccupations.
L’utilisation de la technologie sans-fil est particulièrement importante pour libérer le praticien et le patient de tout élément parasite durant les examens.
Le faiblesse de cette solution est alors l’autonomie de l’instrument. Recharger un appareil sans fil implique de l’immobiliser pour le brancher à une prise.

Or, dans le cas présent il n’était pas envisageable d’imposer au médecin d’arrêter son examen si la batterie était déchargée.
Nous avons donc travaillé sur une méthode simple et efficace pour remplacer la batterie sans complexifier la plasturgie ni imposer une manipulation trop laborieuse.

Zoom sur le NystaLab

En bref : avec seulement 3 pièces plastique, nous avons réalisé le casing de l’électronique ainsi que les fonctions de guidage et de connexion de la batterie avec le PCB. En particulier grâce à une lame ressort aménagée dans l’une des pièces plastique qui permet de verrouiller et mettre en contact des connecteurs de la batterie avec l’électronique interne.

NystaLab et batterie

NystaLab est aujourd’hui disponible à la vente et est compatible PC et iOS, vous pouvez le retrouver sur le site de Synapsys.
Nous lui souhaitons donc longue vie !

05 Juil 2016
Design_Tracker

La success story du Tracker wl21

Grande nouvelle, le Tracker wl21, détecteur de micro-fuites à destination des professionnels, est commercialisé depuis le mois de mai, et nous sommes heureux de vous en faire part. Il vient d’être présenté en première mondiale au salon HydroGaïa…

tracker wl21 fuitexpert

À l’initiative de ce projet, Alex Gaspar, expert reconnu en amélioration des rendements des réseaux d’eau potable et gérant de la société FUIT’EXPERT, fait breveter un système technique de détection de micro-fuites d’eau potable.
Ces micro-fuites, véritables cauchemars des plombiers, sont très difficiles à diagnostiquer en raison de l’insensibilité des compteurs d’eau aux tout petits débits.

En faisant appel à IDEACT, il souhaite démontrer l’efficacité de son système pour ensuite le présenter, dans un premier temps, aux artisans plombiers et, dans un second temps, à tous les experts en habitation pouvant être confrontés à la fuite d’eau comme les syndic, les assureurs… voire même les particuliers eux-mêmes pour un diagnostic ou une preuve pour les assurances.

Ce projet n’a duré que 12 semaines mais a concentré l’ensemble des étapes du processus de création IDEACT, indispensables à l’aboutissement d’un tel projet :
– L’élaboration du cahier des charges en collaboration avec le client,
– La réalisation d’un premier démonstrateur pour tester et valider la faisabilité du concept,
– La mise en forme des architectures techniques possibles afin d’évaluer leurs potentiels (ergonomiques notamment),
– La recherche créative et design,
– Le développement et la finalisation technique du concept retenu,
– Enfin, la réalisation d’un prototype pour les dernières validations avant la mise en production du produit et sa présentation sur le marché.

design fuitexpert

Grâce à cette innovation, Alex Gaspar a obtenu plusieurs récompenses :
•    une médaille d’Or avec félicitations du Jury au concours mondial des inventions de Genève,
•    le Prix de l’INPI avec mention au concours Lépine de Paris
•    une médaille d’Or, prix industriel Areva-Melox au concours Inventech de Jonquières.

Trophee_SEM_EauMetropoleInnovation

 

 

Et, autre grande nouvelle, et pas des moindres, Alex Gaspar a reçu hier, 4 juillet 2016, le Trophée Eau Métropole Innovation de la Société Eaux de Marseille, qui récompense les projets innovants des TPE et PME dans le domaine de l’eau et du développement durable.

Toute l’équipe IDEACT souhaite une belle commercialisation à FUIT’EXPERT, et une longue vie à Tracker wl21 !!!

09 Oct 2015

L’impression 3D chez IDEACT

IDEACT est équipée de machines d’impression 3D depuis maintenant 2 ans. Deux années durant lesquelles cet outil est devenu un élément clé du processus de conception IDEACT.

Comment cela fonctionne ?

Les imprimantes 3D fonctionnent sur un principe simple : le dépôt de fins fils plastiques en fusion les uns sur les autres, couche après couche, jusqu’à obtenir un volume.
Employée depuis plusieurs dizaines d’années dans l’industrie (prototypage), cette technologie n’a cessé d’évoluer au point d’être de plus en plus utilisée pour la fabrication de pièces fonctionnelles. Aujourd’hui, cette technologie se démocratise et certaines machines sont même accessibles pour les particuliers.

Les machines Uprint SE et Uprint SE Plus utilisées par IDEACT sont des machines professionnelles, extrêmement fiables, qualité fondamentale pour un outil utilisé quasi quotidiennement. Contrairement à du matériel grand public, la définition (précision des pièces), les matières ainsi que les volumes possibles sont différents. Il est important de préciser cette distinction car les machines IDEACT permettent d’obtenir des modèles et des prototypes fonctionnels, durables, stables et précis en ABS de façon à s’approcher le plus possible de pièces injectées.

Quelques caractéristiques du matériel IDEACT :

– Format de fabrication : 203mm x 203mm sur une hauteur de 152mm
– Deux résolutions possibles : 0.254mm et 0.330mm
– La possibilité de choisir parmi 9 couleurs différentes (rouge, noir, vert, orange, bleu, blanc, jaune, gris, ivoire)
 

L’intégration au processus design

La phase de design englobe de nombreuses étapes de recherche : fonctionnelle, esthétique, ergonomique…
Autant de phases durant lesquelles l’impression 3D peut soutenir le processus créatif. En effet, obtenir les pièces quelques heures après les avoir dessinées permet au designer de valider ses choix. Il peut ainsi contrôler l’esthétique globale de ses créations, leurs volumes, leurs ergonomies…

C’est aussi un formidable outil de communication pour IDEACT avec ses clients, qui peuvent eux-même s’en servir avec leurs propres clients, collaborateurs, ou actionnaires. La présentation d’un projet ne se fait plus seulement au moyen de visuels (dessins, images numériques…) mais est parfois accompagnée de pièces physiques. Pièces que le client peut manipuler et tester à sa guise afin de valider le concept et le fonctionnement du mécanisme.

En bref, l’impression 3D appliquée à la phase design permet non seulement de valider les options prises mais aussi de tenter de nouvelles choses. Le designer peut oser des formes, des assemblages ou des décompositions de pièces inédites qui auraient été trop longues à fiabiliser par les moyens classiques (sous-traitance).

impression3D_exemple1

L’intégration au développement produit

Déjà très utile dans les phases créatrices, l’impression 3D l’est d’autant plus dans le développement d’un produit.
Cette étape est nécessaire pour transformer le concept d’un designer en un produit industrialisable.

L’ensemble des contraintes (mécanique, industrialisation, coût de production…) doit être pris en compte s’il ne l’a pas été dans la phase design. Le projet est amené à évoluer selon les techniques de production envisagées, les résistances mécaniques souhaitées, le montage etc…

C’est en particulier durant cette étape du projet que la qualité de finition des machines utilisées par IDEACT est importante. La finesse du fil déposé (254 microns) permet d’obtenir des pièces très précises dans une matière plastique couramment utilisée en injection (ABS). Les pièces ont donc une géométrie et une résistance mécanique proche d’une pièce industrialisée, ce qui permet les validations suivantes :

– Emboitement de pièces,
– Cinématique d’un assemblage,
– Déformation,
– Résistance mécanique,
– …

impression3D_exemple2

L’impression des pièces permet donc de corriger ou de faire évoluer une pièce si une erreur est identifiée, rapidement et en totale autonomie.

L’impression 3D est devenue indispensable dans le processus IDEACT et accompagne le projet de la phase créative à la finalisation d’un produit. Véritables outils de validation, les imprimantes 3D permettent à l’équipe de designers et d’ingénieurs de développer des produits plus rapidement en envisageant des solutions plus audacieuses pour répondre aux besoins de ses clients.

IDEACT continue néanmoins à faire appel à des sous-traitants pour la production de pièces (prototype de présentation, pièces techniques,…). En effet, certaines technologies de prototypage, permettant d’obtenir des propriétés spécifiques, restent le domaine de sous-traitants spécialisés comme la stéréolithographie (très haute précision, qualité de surface, pièces transparentes), le frittage de poudre (pièce en polyamide) ou encore la fusion laser (pièces métalliques).

24 Sep 2015

Profilblock©, pur produit de la méthode Idéact

Profilblock©, pur produit de la méthode Idéact

Philippe Vadcard – responsable du projet Profilblock© chez Idéact nous en dit plus sur le process de création.

Quelle était la demande initiale de votre client ?

Le projet défini par Profilmar était d’apporter une solution anti-effraction innovante aux utilisateurs de rideaux métalliques, le but étant de ralentir au maximum le temps de découpe afin d’augmenter le délai d’intervention après le déclenchement des alarmes.
Ce nouveau système de sécurité devait être facile à monter sur des fermetures existantes sans géner les opérations d’enroulement.
Au final, nous avons dépassé les espérances de notre client.

Quelles ont été vos méthodes de travail ?

Pour ce type de produit innovant, nous appliquons une méthode classique qui débute par 2 temps forts :

  1. Une étude des enjeux afin de bien définir les caractéristiques du produit à réaliser. Ici, nous avons analysé les problématiques de sécurité rencontrées par les utilisateurs de rideaux métalliques. En parallèle, il était important de connaître les points faibles des outils contre lesquels nous devions les prémunir. Nous avons donc étudié toutes les défaillances possibles des tronçonneuses thermiques en nous rapprochant des services après-vente (SAV) des fabricants.
  2. Des séances de créativité avec la société Profilmar d’où se sont dégagés plusieurs concepts destinés à être affinés, prototypés puis testés. Certains n’ont pas dépassé le stade de l’ébauche, d’autres ont été poussés jusqu’aux bancs de test en situation.

Nous avons d’abord exploré des solutions à base de matériaux qui retardaient plus ou moins fortement le temps de la découpe, jusqu’à finalement nous rendre compte que nous étions capable de mettre au point un système qui la rendrait totalement impossible.eclate_profilblock_collage.19332

Nous avons donc fini par élaborer un produit allant au-delà des intentions premières de Profilmar : le système Profilblock©.
C’est pour nous et pour notre client une très grande satisfaction.

De manière générale, qu’apporte Idéact à ses clients ?

Les séances de créativité que nous animons entre nos équipes et celles de nos clients sont toujours très fructueuses en ce qu’elles catalysent les énergies et l’inventivité. Les forces de travail se multiplient, se complètent et fusionnent, et chacun donne le meilleur de lui-même.
Ces séances permettent de gagner un temps précieux en lançant des process pas nécessairement aboutis dont nous tirons de nombreux enseignements. Ajouté à cela, nous apportons notre expertise dans la méthodologie de conception de nouveaux produits.

Par exemple, c’est Idéact qui a élaboré les bancs de test des différents projets de renforts.
Notre savoir-faire a été également déterminant dans le domaine de la conception mécanique afin de faire en sorte que le Profilblock© puisse être fabriqué en France et rester compétitif, ce qui est très important pour nous.
Nous avons aussi pris en charge la création de la notice complète du produit via notre département design graphique.
Au final, entre l’élaboration du cahier des charges et la présentation du produit commercialisable au salon professionnel Equip’baie en novembre 2014 à Paris, il s’est écoulé un an et demi, ce qui est relativement court.

27 Avr 2015

IDEACT double sa capacité d’impression 3D

product_shot_2

Après une expérience de plus d’un an avec la machine d’impression 3D (UPrint). IDEACT décide de renforcer sa capacité à produire des pièces en faisant l’acquisition d’une seconde machine.

L’imprimante UPrint SE Plus est la grande sœur de la machine acquise en décembre 2013. Elle possède les mêmes fonctionnalités, avec trois innovations majeures en plus:

–          Un plateau plus grand pour imprimer des pièces plus imposantes
(203mm x 203mm sur une hauteur de 152mm)

–          La possibilité de choisir parmi 9 couleurs différentes
(rouge, noir, vert, orange, bleu, blanc, jaune, gris, ivoire)

–          Deux résolutions possibles : 0.254mm et 0.330mm

 

Véritable outil pour la phase de développement de nos produits, l’impression 3D s’est aussi avérée être un support performant dans la phase de recherche design et ergonomique.

La dernière année écoulée a donc été pour IDEACT l’occasion d’internaliser la création de prototype et de renforcer significativement sa démarche créative et technique.

 

L’acquisition de cette seconde machine permettra à IDEACT de poursuivre son élan vers la recherche de performance au service de ses clients.