Impression 3D SLA chez IDEACT : intérêt du prototypage rapide dans une agence de design industriel

Form 3L de FormLabs

Impression 3D SLA chez IDEACT : intérêt du prototypage rapide dans une agence de design industriel

Septembre rime avec rentrée scolaire et donc nouvelle année. Et quoi de mieux que d’investir dans de bons outils pour bien la démarrer ?

Chez IDEACT, nous venons d’acquérir une nouvelle imprimante 3D dans notre atelier maquettage, une FORM 3L : l’imprimante à résine grand format de la gamme FORMLABS.
Cette nouvelle machine vient compléter notre parc d’imprimantes 3D jusqu’à aujourd’hui exclusivement composé de machines mettant en œuvre la technologie dépôt de fil (FDM).

Notre nouvelle imprimante de prototypage rapide met en œuvre la technologie de stéréolithographie (SLA).
Cette technique de fabrication additive utilise la photopolymérisation d’une résine photosensible via un rayon laser. La matière liquide disposée dans un bac se solidifie sous l’action de la lumière, à l’endroit précis que pointe le faisceau laser. Pour la suite, le process reste identique aux autres technologies de prototypage industriel : une matérialisation des pièces par un dépôt ou création de matière couche par couche.

Impression 3D SLA

Stereolithographie avec Ideact

PROTOTYPAGE RAPIDE ET DESIGN PRODUIT

Pouvoir réaliser de manière autonome une impression 3D des produits que nous designons, puis développons techniquement, est très important pour nous. Cela nous permet d’assurer un niveau de qualité de nos prestations grâce à des phases de tests, et de garantir les plannings de réalisation des projets par la maîtrise de nos délais d’impression.

Chez IDEACT, le prototypage rapide est autant utilisé par les designers industriels que par les ingénieurs en conception mécanique.

L’usage de nos machines de prototypage rapide est réservé exclusivement à nos clients, dans le cadre des projets de création et de développement technique nécessitant du maquettage et du prototypage. IDEACT ne propose pas de prestation de sous-traitance pour la fabrication de pièces en impression 3D.

Impression 3D maquette

FDM vs SLA

Pour comprendre notre choix d’acquérir cette technologie SLA pour renforcer notre capacité en prototypage rapide, il faut revenir à notre besoin.
La facilité de matérialisation, que ce soit pour des maquettes ou des prototypes, permet de concevoir plus vite et réduire le time to market, ainsi que de sécuriser les chances de succès commercial d’une innovation – produit.

La technologie FDM est robuste et fiable : équipés depuis presque 10 ans, cela nous permet de réaliser simplement et rapidement des maquettes volume (maquette en blanc) et des maquettes fonctionnelles. Le process est très automatisé – et le coût matière a bien diminué par rapport aux bobines et consommables propriétaires des premières imprimantes professionnelles.

Prototypage produit

Mais il est facile à comprendre, en voyant une pièce imprimée par dépôt de fil, que cela n’est pas acceptable pour une maquette d’aspect. Et le choix du sens d’impression ne peut que limiter à la marge ce défaut de rendu.

Outre cet aspect de qualité de finition, la technologie de stéréolithographie va nous permettre de réaliser des maquettes fonctionnelles nécessitant des précisions importantes pour leur réalisme industriel (par exemple pour des mécanismes avec une cinématique) ainsi que des pièces de petite taille ou avec des détails de très faibles dimensions.
La résolution de la machine acquise est de 25 microns en X-Y. Il nous sera maintenant possible, pour le département ingénierie conception mécanique de IDEACT, de s’approcher au plus près des pièces qui seront ensuite fabriquées par injection plastique.
Même s’il n’existe pas de résine appartenant aux familles des matériaux qui seront ensuite injectés (PC, ABS, PMMA…), le comportement du matériau dans la pièce est isotropique (les propriétés physiques sont les mêmes dans toutes les directions). C’est un réel avantage en termes de représentativité du prototype par rapport au procédé par dépôt de fil qui, malgré un large éventail de matières, génère des pièces au comportement anisotropique.

Vive la rentrée !